FR latins-de-jazz.com, Nicole Videmann (feb.2018)

Une modernité dynamique et sensible

Deux ans après son premier opus, le trio Pericopes+1 publie Legacy, son tout nouvel album captivant et inventif. Une construction musicale équilibrée qui fait coexister groove vitaminé et précision sensible. A découvrir absolument!
Déjà remarqué à l’occasion de la publication de son premier CD The Human Beings en 2015, le trio Pericopes+1 revient avec son nouvel album Legacy (Auand Records) annoncé pour le 02 février 2018.
Le deuxième album de Pericopes+1, ce trio international conçu à Paris en 2012, est soutenu par le saxophoniste Dave Liebman et le trompettiste Enrico Rava.
A l’origine, Pericopes est un duo saxophone-piano fondé en Italie en 2007 par Emi Vernizzi et Alessandro Sgobbio. Après trois albums et des récompenses glanées en Italie, le duo commence une collaboration fructueuse avec le batteur américain Nick Wight. Le trio ainsi constitué prend le nom de Pericopes+1.
Les trois compères sillonnent l’Europe, les États-Unis et se produisent sur les scènes des festivals et celles des clubs où ils côtoient à l’occasion Stefano Battaglia, Nils Peter Molvaer et bien d’autres encore. C’est durant les tournées de présentation du CD The Human Beings que le trio a conçu le travail préliminaire de l’album à venir et a défini sa direction musicale que restitue son titre, Legacy. Un projet inspiré par un héritage aux origines variées.
Le groupe transatlantique répète pendant un mois en Pennsylvanie puis s’engage dans une résidence artistique auprès de l’Université d’Aberdeen en Écosse après quoi le trio teste le répertoire sur scène et rejoint le studio Artesuono à Udine en Italie et enregistre Legacy.
En décembre 2017, l’album est présenté au Festival Parma Jazz Frontier et dans d’importants autres clubs italiens. Après la sortie en France de l’album Legacy prévue le 02 février 2018, le trio Pericopes+1 va s’engager dans une tournée européenne entre mars et mai 2018.
Sur les dix compositions du répertoire de Legacy, sept sont à porter au crédit du pianiste Alessandro Sgobbio. Intro et le titre éponyme ont été composés par le saxophoniste. Emiliano Vernizzi et le splendide Reverences par le batteur Nick Wight.
Une très forte prégnance rythmique règne tant sur l’expression groupale que sur celle de chaque instrumentiste. La saisissante modernité de l’album plonge ses racines au plus profond d’un héritage qui honore autant le jazz que les musiques contemporaines et populaires.
Legacy, une musique construite comme une peinture cubiste où les couches rythmiques jaillissent, se superposent, se croisent, se brisent pour mieux renouer, se retrouver et dessiner un paysage sonore avant-gardiste. Les entrelacs rythmiques complexes octroient une liberté extrême aux solistes qui s’entendent à merveille et se stimulent mutuellement. Saxophone et piano projettent leurs traces sur la toile de la musique dont ils parachèvent la physionomie.
Sur certaines compositions comme Novembers Tears, Reverences ou Major’s 10, piano et du saxophone incrustent leurs lignes de chant sur un fond adouci. Ils évoquent des collages mélodico-harmoniques inventifs posés à dessein sur la toile musicale.
Par ses découpages rythmiques impeccables, ses schémas mélodiques épurés et ses trames harmoniques complexes, la musique du trio Pericope+1 affiche sa modernité. Précise et exigeante elle ménage des trouées sensibles et poétiques qui incrustent le groove dynamique et vitaminé des dix titres de Legacy.