FR ojazz.fr, Jean-Louis Derenne (dec.2018)

Claxxx est un album du guitariste baryton Claudio Miotti et, paradoxalement, c’est le clarinettiste (Matteo Pastorino, repéré avec “Suite for Modigliani”, chroniqué ici même) qui, d’entrée de jeu, tient la vedette. Mais il est vrai qu’il n’est pas si fréquent de croiser une clarinette basse, et que cet instrument démontre ici, une fois encore, l’étendue de ses possibilités autant que la profondeur et la beauté de son timbre. Avec le morceau qui donne son titre au cd, le trio (Jean-Baptiste Pinet est à la batterie) démarre très fort. Récurrence saisissante du “Y tovadia la quiero” du saxophoniste Joe Henderson (1979) – on pense également au “Sing a song of song” de Kenny Garrett – “Claxxx”, repris en rap en fin du disque, donne le ton : celui d’un jazz au groove puissant et dont l’inspiration doit beaucoup au rock, tout en assumant un certain lyrisme. Autant dire que ce cd à l’instrumentation inédite, servi par trois jeunes musiciens complices réunis autour d’une musique raffinée et accessible, est l’une des bonnes surprises de cette fin d’année.