FRA Jazz Man, Renaud Czarnes (oct.2003)

Que peut-il bien passer par la tête du saxophoniste et clarinettiste Francesco Bearzatti, d’Emmanuel Bex (orgue, “vocoder” et autres trucs numáriques) et d’Aldo Romano (batterie) lorsqu’ils se rencontrent? Tout! Ou presque. La primautá du groove (Zouzou), le règne de la málodie (Hey!, Friuli Friulà, H.C.), même si avec Bex et Romano le rythme, même allágá, est bien prásent, un parfum de rock (Casbah, Virus), un zeste de libertá (Going to the…). Par ailleurs, des ballades aussi fragiles que de la dentelle (Bear’s Mood, Buk’s Blues) croisent une composition hard bop (Cattivik). Gánáralement, les enregistrements qui comprennent des morceaux d’inspirations très diffárentes sont des áchecs. Pas celui-là, car ce sont davantage les couleurs qui changent que les styles. Les sonoritás acoustiques se mêlent avec bonheur aux “bizarreries álectroniques” d’Emmanuel Bex. Trouver l’áquilibre en la matière n’est pas chose aisáe pourtant, mais l’organiste n’en fait ni trop ni trop peu. Surtout, ces artistes nous communiquent la joie qu’ils áprouvent à áchanger. Quelques invitás, comme Mauro Ottolini (trombone), se joignent à la bande. On ne se lasse pas d’ácouter et de ráácouter H.C., magnifique ballade au thème envoûtant.
* * * *